samedi 21 juillet 2012

RAINER WERNER FASSBINDER / Celui qui a un amour dans le ventre...


http://3.bp.blogspot.com/_fvJRF7pCWOg/TNq921R742I/AAAAAAAACY4/I_cpUYTwQv0/s400/%25C2%25A9%2BEd%2Bvan%2Bder%2BElsken%2B8.jpg
"Celui qui a un amour dans le ventre, il n'a pas besoin de jouer au flipper, parce qu'un amour est déjà bien assez proche de la performance pour qu'on n'ait pas besoin de cette machine contre laquelle on ne peut que de toute façon que perdre. Quand une femme pleure sous la pluie, c'est que son amant l'a quittée. Et - il l'a quittée parce qu'elle n'est pas parvenue à se l'attacher. Il y a forcément un effort dans l'amour, c'est comme ça. Les limitations rendent libre. La terreur ne peut pas être aussi atroce que la peur de la terreur. Ou bien - être abandonné ne peut pas isoler autant que la peur de la fin, car la peur de la fin crée un climat dans lequel tu as peur de la terreur. Tout démonter en pièces détachées et assembler de nouveau, ça devrait être beau. On ne peut jamais partir que de ce qui est. Pas d'utopie est une utopie. Et - l'idée d'un bel amour est une belle idée, mais la plupart des chambres ont quatre murs, la plupart des rues sont pavées, et pour respirer tu as besoin d'air. Oui - la machine est un parfait produit de la tête. J'ai pris ma décision, je rejoue au flipper et je laisse la machine gagner, pas d'importance- le vainqueur, en dernier lieu, c'est moi."
(Mars 1971)

In Les films libèrent la tête, Essais & notes de travail, Rainer W. Fassbinder, traduction J-F.Poirier, L'Arche, 1989.

Photographie: Ed van Elsken.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire